Médecine esthétique : quels sont les risques des injections anti-rides ?

ATN7767Comment s’y retrouver dans les actes de médecine esthétique, distincte de la chirurgie esthétique qui comporte des actes lourds de chirurgie invasive.

La médecine esthétique concerne notamment des produits et injections anti-rides , devenues courantes depuis quelques années pour atténuer les rides ou les tâches de vieillesse.

Certains patients n’ont pas toujours conscience des risques encourus.

Des professionnels du secteur l ‘esthétique vont créer un label qualité .

« il faudrait aussi qu’on limite le nombre de produits , il y en a 6 aux Etats-Unis des produits  contre à peu près 130 en France , parce qu’il y a une pression des fabricants  et des laboratoires pharmaceutiques »

Sur France 2 au JT de 20 h ( nov 2013) Margaret a rendez-vous avec son chirurgien, celui qui l’a suit depuis que la médecine esthétique l’aurait défigurée. Le plus souvent elle évite de sortir de chez elle.

Elle explique « je n’ai plus de vie sociale comme vous le savez, je ne sors plus que trois jours par semaine parce que le maquillage du matin est trop long et le maquillage du soir trop difficile, donc j’ai une vie assez triste . »

Cette femme active est allée consulter après la cinquantaine une dermatologue pour des injections de produits de comblement.

« C’était comme j’étais très mince du visage pour donner un petit coup bonne mine que j’avais vu chez une amie. »

C’est seulement 7 ans après qu’apparaissent d’abord des rougeurs puis des ex-croissances.

Le Professeur Maurice Mimoun, chef de service chirurgie plastique, hôpital Saint-Louis explique « la peau va être complètement plastifiée »

« A un moment donné , on ne sait pas pourquoi , le produit va déclencher une inflammation , le phénomène se met en route , on le voit avec des produits non résorbables on peut le voir aussi avec des produits résorbables . »

Dans son cas c’était du silicone qui reste dans l’organisme et qui est aujourd’hui interdit.

L’inflammation continue et Margaret devra bientôt être opérée de la joue gauche .

Ces interventions de médecine esthétique , injections, laser, concurrencent de plus en plus la chirurgie.

Cette cadre de 38 ans trouvait son visage vieilli mais n’aurait jamais eu recours au bistouri de la chirurgie esthétique.

La patiente explique « C’est beaucoup plus lourd, cela nécessite un arrêt de travail , ça nécessite une chirurgie lourde derrière, je n’étais pas prête, pour moi je suis trop jeune pour faire de la chirurgie sur le visage . »

Depuis deux ans donc , elle vient régulièrement pour des injections .

Docteur Sylvie POIGNONEC, Chirurgien plasticien explique que plus de 600 000 seringues sont injectées en France chaque année, un exercice délicat.

« Vous ne pouvez pas injecter n’importe où , dans un visage il y a des vaisseaux, il y a des nerfs . » précise le Docteur Sylvie POIGNONEC.

Or n’importe quel médecin peut faire de l’esthétique et aucune formation officielle n’existe , autre problème la qualité des produits. Ce médecin a choisi celui ayant fait l’objet d’études et de publications mais elle le reconnaît :

« Il y a tous les autres qui n’ont pas , pour lesquels on ne sait pas, on fait confiance aux laboratoires et faut pas forcément toujours faire confiance. » déclare le Docteur Sylvie POIGNONEC.

Cette femme chirurgien esthétique reconnue  auteur du livre «  « La Chrirugie Esthétique : Les solutions et conseils de mon chirurgien » ( Editions Ambre), a choisi d’adhérer au « label qualité » lancé pour réglementer le secteur.

Les médecins qui le demandent devront être transparents sur leur formation et les produits sélectionnés par des experts.

Pour les auteurs du livre noir de l’esthétique , l’initiative est sympathique mais insuffisante.

Pour le Dr Franck DESASY, médecin, co-fondateur du label AAC : « Il faudrait que la loi encadre l’exercice de la médecine esthétique, il faudrait aussi qu’on limite le nombre de produits , il y en a 6 aux Etats-Unis des produits contre à peu près 130 en France , pourquoi, parce qu’il y a une pression des fabricants et des laboratoires pharmaceutiques . »

0,1 à 1% des patients seraient victimes d’effets secondaires graves après des injections.

Un chiffre qui pourrait être sous-estimé.

Médias infos : assurance vie, maquillage, Marisol Touraine, Société, ABC, Monde, NKM, Économie, Médias, assurance 3, Claire Chazal, Sports, Terre, chirurgie esthétique, clinique, Sciences, consommation, chirurgie esthétique, immobilier, Education Nationale, Tourisme Banque, Blog EL, Bourse, débouté, Sicav FCP, Livret A, Argent, Épargne, Poker, Crédit Immobilier, livres, Tube, Festival de Cannes, Topfilms, Tube 2, ACBM, Tube 3, Tube 4, International, Débats, Culture, International, sémantique, Aréva, préjudices, génétique, Droit Internet, patients, CNRS,programmes TV, stars 2, euro, France, Publicis, © www.top-chirurgie-esthetique.fr

Tribunal, Santé 1, médecins,absence 3, Dernières Actualités, Interventions, Web, Refus , Rhinoplastie,animateurs tv, refus, Liposuccion, Top meilleurs, ACBM, Rhinoplastie 2, Chirurgie esthétique du ventre, conseils, Avis, Avis 2, Avis 3, avis 4, avis 5Lifting du visage, beauté, Interview 4, Interview 5, Interview 6,Santé 8,maquillage, stars , Santé 7, Tribunal, Santé 1, médecins, absence 3, Dernières Actualités,Interventions, Web, Refus ,Droit Internet 2, absence 3, refus 2, expertises 2, TF1, préjudice 2 , Vidéos,meilleurs, santé 4 , ACBM, Internet, meilleurs, consommation, meilleurs 3, , santé 5, Blog, , Débouté Droit Internet, audio, audio 2, TopFemmes, Expertis, Expertis 2, Santé 8,stars , Santé 7, Nabilla, jurisprudences, © www.top-chirurgie-esthetique.fr

COPYRIGHT ©2010-2016 © www.top-chirurgie-esthetique.fr Tous droits réserves
`

COPYRIGHT ©2010-2016 © www.top-chirurgie-esthetique.fr Tous droits reserves

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>

Current month ye@r day *